Dans les années 70,80 et 90, la musique camerounaise était une référence en Afrique, voir même dans le monde. Des artistes tels que Manu Dibango, Sam Fan Thomas, Francis Bebey, Prince Nico Mbarga et bien d’autres ont sus conquérir la scène mondiale.

      Mais à l’aube des années 2000, le Cameroun fait preuve d’une invasion des musiques étrangères dont les plus dominantes sont Nigérianes et ivoiriennes, remplaçante ainsi la musique locale. Depuis ce moment, la musique camerounaise tente si bien que mal de se relever, une tâche pas assez facile.​

Quelles sont donc les causes de cette paralysie musicale ?

       Les artistes eux-mêmes sont les premiers responsables ; La plupart des artistes camerounais rêvent apparaitre à la télé, se faire écouter à la radio, raison pour laquelle ils mettent sur le marché des âneries et stupidités appelées chansons, des vidéos très alarmantes. D’autres se comportent comme de potentiels mendiants, clochards juste pour se faire connaître.

      Les médias camerounais ne jouent pas assez les musiques locales. La chaine musicale Boom Tv qui était sensée jouer plus de chansons Camerounaises se retrouve plutôt à jouer plus du Nigérian et de l’américain.

      Les boites de nuits, snacks et autres sont plus friands des musiques nigérianes, ivoiriennes et Américaines etc.…. pourtant nous avons des artistes du terroir tels que Mr Leo, Locko, Stanley Enow, Jovi, Charlotte Dipanda et même Daphné qui sont en mesure de rivaliser avec des artistes étrangers.

        Un autre point, les camerounais eux-mêmes privilégient plus la musique étrangère au détriment de la musique locale. Les concerts des étrangers sont remplis à craquer comparés aux concerts des locaux. Les sois-disant promoteurs culturels réduisent l’artiste local à un mendiant en lui offrant une misère pour un concert et des millions à un étranger pour un même concert au pays.

      Pour conclure, l’industrie musicale camerounaise n’est pas assez forte pour rivaliser avec l’extérieur, ceci du fait que les artistes camerounais sont égoïstes, avides de célébrités, ils ne font pas de collaborations, ils ne se soutiennent pas mutuellement.

Avec tout ceci, comment la musique camerounaise pourrait elle se hisser haut dans le monde ?

Advertisements